Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/plugins/system/nonumberelements/helpers/parameters.php on line 130

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/plugins/system/sourcerer/helper.php on line 32

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/francowe/www/pal_old/plugins/system/nonumberelements/helpers/parameters.php:130) in /home/francowe/www/pal_old/templates/ja_purity/ja_templatetools.php on line 44
Un livre à lire et à mettre en pratique
 

Charleroi-Palestine

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Un livre à lire et à mettre en pratique

Envoyer Imprimer PDF

La maison d'édition « La Fabrique » vient de sortir le livre d'Omar Barghouti, « Boycott, désinvestissement, sanctions. BDS contre l'apartheid et l'occupation de la Palestine ».
Omar Barghouti est membre fondateur de la campagne BDS.

Celle-ci a été lancée le 9 juillet 2005 par plus de 170 partis politiques, syndicats, associations professionnelles et autres organisations de la société civile palestinienne.

Et ceci un an après que la Cour Internationale de Justice de La Haye eut déclaré illégale la construction du mur et exigé sa démolition et que cette décision fut restée sans aucun effet. Une fois de plus, Israël ne respecta pas le droit international.

« Nous, représentants de la société civile palestinienne, invitons les organisations des sociétés civiles internationales et les hommes et les femmes de conscience du monde entier à imposer des boycotts signifiants et à mettre en oeuvre des initiatives de désinvestissement contre Israël semblables à ceux qui furent dirigés contre l'Afrique du Sud à l'époque de l'apartheid. Nous leur demandons de faire pression sur leurs Etats respectifs afin qu'ils imposent un embargo et des sanctions contre Israël. Nous invitons également les Israéliens de conscience à soutenir cet appel au nom de la justice et d'une véritable paix. »

Omar Barghouti nous explique que cet appel a été signé par des représentants des trois composantes du peuple palestinien : les réfugies palestiniens, les Palestiniens sous occupation et les citoyens palestiniens d'Israël.

« L'appel palestinien a pour point de départ l'oppression systématique du peuple palestinien sous ses trois formes : l'occupation illégale des territoires palestiniens, le système israélien de discrimination raciale à l'encontre de ses propres citoyens palestiniens, et le refus d'Israël d'octroyer aux réfugiés palestiniens le droit au retour, ce qui est contraire aux résolutions des Nations Unies. »

Le mouvement BDS estime donc que « les trois droits fondamentaux des trois composantes du peuple palestinien constituent les conditions minimales nécessaires d'une paix juste : fin de l'occupation militaire de Gaza et de la Cisjordanie (Jérusalem-Est comprise) et des autres territoires arabes au Liban et en Syrie; droits des réfugiés palestiniens (tels qu'ils sont garantis par l'ONU), en particulier droit au retour dans leur foyer et aux compensations; fin de la discrimination raciale systématique à l'encontre des citoyens palestiniens d'Israël, qu'un nombre croissant d'observateurs décrit comme « un régime d'apartheid ».

Cinq ans après le lancement de la campagne, Barghouti insiste sur l'intensification du mouvement de boycott.

« La terrible réalité de la situation sur le terrain en Palestine occupée fait du boycott total d'Israël et des institutions complices non seulement une obligation morale, mais aussi une nécessité politique urgente pour empêcher le génocide et une explosion incontrôlable de l'ensemble du système géopolitique moyen-oriental. »

Et de citer Richard Falk, grand spécialiste du droit international et rapporteur de l'ONU pour les droits de l'homme dans le territoire palestinien : « Est-ce une exagération irresponsable que d'associer le traitement infligé aux Palestiniens avec le palmarès criminel d'atrocités collectives perpétrées par les nazis ? Je ne le pense pas... »

Ainsi que le rapport Goldstone : « La Mission conclut que ce qui s'est produit pendant tout juste trois semaines à la fin 2008 et au début de 2009 fut une attaque délibérément disproportionnée conçue pour punir, humilier et terroriser une population civile, diminuer drastiquement sa capacité économique locale de travailler et de pourvoir à ses propres besoins, et lui imposer avec toujours plus de force une impression de dépendance et de vulnérabilité... »

Les crimes de guerre, ainsi que leurs conséquences fatales à plus long terme sur la santé et l'environnement, sont pour Bargouthi « le produit d'une culture d'impunité, de racisme et de tendances génocidaires qui se sont imposées dans la société israélienne... » Des exemples sont donnés sur le fanatisme raciste dans l'armée israélienne. Selon la sociologue israélienne Orna Sasson-Levy, il s'agit « d'un processus de radicalisation qui touche tout le pays et dont les soldats sont à l'avant-garde... Il y a cette idée que le Palestinien n'est pas une personne, un être humain qui a des droits, et qu'on peut lui faire n'importe quoi »
Bargouthi souligne également le rôle du fondamentalisme juif, qui permet « le génocide des Gentils (1) sur la 'Terre d'Israël' dans le cas de guerres de 'revanche' ou de nécessité, termes qui qualifient par définition toutes les guerres menées par Israël. »

Pour Barghouthi, les Palestiniens ne peuvent pas attendre. « Israël n'est plus « seulement » coupable d'occupation, de colonisation et d'apartheid. Il s'est lancé dans la phase finale de sa tentative d' «évaporation », littéralement, du « problème palestinien. »

« De nombreux bébés palestiniens continuent de naître défigurés, « bleus » ou condamnés à l'anémie, aux troubles de la croissance et à une vie brève et douloureuse dans le camp de prisonniers de Gaza. Le sol et l'eau palestiniens sont toujours volontairement pollués, à Gaza mais aussi en Cisjordanie occupée. 1,5 millions de Palestiniens sont toujours privés des moyens de subsistance de base. Des patients souffrant de maladies chroniques ou de toutes sortes de maladies guérissables meurent à petit feu, loin des projecteurs des grands médias. Le déplacement forcé des Palestiniens n'a pas cessé depuis la Nakba, les dernières campagnes à Jérusalem et dans sa région, mais aussi dans le Naqab (Negev), témoignant même d'une nette intensification. La fragmentation du peuple palestinien en une multitude de communautés isolées, de façon à détruire sa cohésion nationale et sociale, s'accélère. »

Plus loin dans le livre, Barghouti évoque la situation des réfugiés palestiniens, déracinés, expropriés et expulsés par les sionistes depuis six décennies.

« Israël a toujours refusé de reconnaître sa responsabilité dans la Nakba, la catastrophe de l'expropriation et du déracinement des Palestiniens autour de l'année 1948... Même les Israéliens clairement engagés « à gauche » déplorent la perte de la « supériorité  morale » d'Israël après l'occupation de la Cisjordanie et de Gaza en 1967, comme si avant cela Israël avait été un Etat normal et respectueux du droit et des libertés civiques. » « Le fait que les réfugiés constituent une large majorité du peuple palestinien et l'exil douloureux qu'ils subissent depuis des décennies font de la reconnaissance de leurs droits fondamentaux tels qu'ils ont été définis par l'ONU, un test de moralité décisif pour quiconque recherche une solution juste, durable et conforme aux lois internationales, au conflit colonial israélo-palestinien. »

Pour ce qui est de l'attitude d'Israël vis-à-vis de ses citoyens arabes palestiniens :

« Israël n'est peut-être pas le seul pays où s'exerce une discrimination raciale à l'encontre d'une minorité nationale, mais c'est assurément le seul à s'en être toujours – jusqu'ici – tiré à très bon compte, en projetant à l'extérieur l'image fausse d'une démocratie progressiste. »  Alors que : « la discrimination raciale à l'égard des citoyens palestiniens dans tous les aspects essentiels de la vie a toujours été la norme. Défendre le principe d'une égalité totale et sans équivoque entre les Arabes et les Juifs d'Israël équivaut d'ailleurs désormais à un acte de sédition, voire de trahison.  Une Haute Cour de justice israélienne a en effet statué qu'il est « nécessaire d'empêcher un Juif ou un Arabe qui demande l'égalité des droits pour les Arabes de siéger à la Knesset ou d'y être élu. A ce jour, les Juifs israéliens se sont toujours, à une forte majorité, opposés à une pleine égalité avec les citoyens palestiniens indigènes d'Israël. »

A plusieurs reprises dans le livre, des analogies sont faites avec l'apartheid en Afrique du Sud. C'est d'ailleurs en Afrique du Sud que le soutien au boycott d'Israël a été le plus fort. En octobre 2004, un appel à un boycott total d'Israël lancé par des groupes de soutien aux Palestiniens a été relayé par des associations et des syndicats sud-africains importants comme Congres Of South African Trade Unions (COSATU), Landless People's Movement, South African NGO Coalition, Anti-War Colatition et Physicians for Human Rights.

« De l'avis même de leaders anti-apartheid sud-africains comme l'archévêque Desmond Tutu et l'actuel ministre Ronnie Kasrils, qui est juif, l'Etat d'Israël met en oeuvre une forme d'apartheid plus sophistiquée, plus évoluée et plus brutale que le précédent sud-africain. Il doit donc susciter chez les hommes et les femmes de conscience dans le monde entier, notamment chez ceux qui se sont élevés contre l'apartheid sud-africain, les mêmes réactions de solidarité et de compassion... »

Omar Barghouti répond aussi aux principaux arguments contre BDS

Un de ses arguments souvent entendu est que le boycott pourrait aggraver les souffrances des Palestiniens.

Voici sa réponse : « Quelque soit la sincérité de cet argument, il relève implicitement d'une attitude coloniale envers les Palestiniens, comme si ceux qui les défendent savaient mieux que nous ce qui est bon pour nous. Les Palestiniens sont parfaitement conscients du prix à payer pour le succès de BDS et ils sont assez adultes et raisonnables pour l'accepter au nom de leur poursuite de la liberté, de l'égalité et d'autodétermination »

Un autre argument dit que le boycott « affaiblirait le mouvement israélien pour la paix ». Barghouti répond : « Quel mouvement israélien pour la paix ? Il n'en existe pas.  Les groupes israéliens qui se proclament « pour la paix » contribuent davantage à aggraver l'oppression israélienne à l'encontre des Palestiniens qu'à l'éliminer, leur objectif principal étant qu'Israël reste un Etat juif, c'est-à-dire fondé sur l'exclusion. Même les groupes les plus radicaux de la gauche sioniste adhèrent aux principes racistes selon lesquels les indigènes palestiniens seraient des sous-hommes et constitueraient une menace démographique.
Plus spécifiquement, ces groupes sont opposés aux droits que les Nations Unies reconnaissent aux réfugiés palestiniens victimes du nettoyage ethnique qui a commencé avec la fondation de l'Etat d'Israël et n'a jamais cessé depuis; ils s'opposent au droit à leur retour sur leurs propriétés pour la seule raison « qu'ils ne sont pas nés du bon côté ». Ils refusent également la fin du système d'apartheid unique en son genre établi en Israël, qui depuis plusieurs décennies introduit la discrimination raciale dans la législation et permet de traiter tous les citoyens non juifs de cet Etat comme des citoyens de seconde zone, qui ne jouissent pas des mêmes droits que les citoyens juifs.
Si c'est en cela que consiste le mouvement israélien pour la paix, alors comment regretter son affaiblissement ? »

« Les seuls à lutter pour la paix en Israël sont ceux qui soutiennent nos trois droits fondamentaux, à savoir : le droit au retour des réfugiés palestiniens, l'égalité entre citoyens juifs et palestiniens d'Israël et la fin de l'occupation colonial et du régime colonial. Ce sont eux, nos vrais partenaires. Ils soutiennent tous différentes formes de boycott de type BDS... »

Quant à l'argument que le BDS encouragerait l'antisémitisme, Barghouti estime qu'il est utilisé à des fins d'intimidation sur le plan intellectuel.

Plusieurs chapitres sont consacrés au rôle que devraient jouer les intellectuels dans un contexte d'oppression coloniale, à la complicité des milieux académiques israéliens avec ceux qui violent les lois internationales et les droits élémentaires des Palestiniens, au boycott académique et au boycott culturel.

Depuis son lancement, BDS a rencontré des succès importants.
Un article donne à voir un des grands succès du mouvement pour le BDS : la campagne « Faire dérailler Véolia et Alsthom » qui dénonçait la complicité de ces deux compagnies dans la colonisation des territoires palestiniens occupés, a joué un grand rôle pour leur faire perdre des milliards de dollars dans plusieurs pays.

Barghouti critique avec force la complicité de l'Europe dans les crimes de guerre d'Israël et ses violations des droits humains.

« Outre  le silence et l'apathie devant le 'génocide lent' mené contre les Palestiniens, Israël et ses institutions sont les bienvenus dans la plupart des pays européens, accueillis avec chaleur et générosité dans toutes les domaines, économique, culturel, académique, sportif... »

« La complicité des gouvernements occidentaux dans le maintien du système colonial et de la ségrégation raciale israélienne se réalise sur un vaste ensemble – diplomatique, économique, académique, culturel – au nom des citoyens des pays occidentaux et avec l'argent de leurs impôts. Une complicité aussi profonde n'est pas simplement liée à un sentiment de culpabilité par rapport au génocide. Elle se fonde sur les intérêts économiques de l'establisment occidental, sur un racisme latent et sur un esprit de croisade visant à préserver un système de privilèges et d'exploitation. »

Pour conclure, Barghouti énumère les priorités de la campagne BDS parmi lesquelles :

- promouvoir le boycott général de tous les produits et services israéliens jusqu'à ce qu'Israël se plie aux obligations des lois internationales
- promouvoir le boycott de toutes les institutions israéliennes universitaires, culturelles et touristiques qui sont complices du maintien de l'occupation et de l'apartheid
- promouvoir l'engagement éthique des syndicats, des organisations religieuses, des conseils locaux, des fonds nationaux de pension, pour qu'ils se désinvestissent des bons du Trésor israéliens et de toutes les sociétés, banques et autres institutions financières qui profitent – ou sont complices d'une manière ou d'une autre – du maintien de l'occupation israélienne, du refus du droit au retour des réfugiés et du système de ségrégation raciale envers les Palestiniens citoyens d'Israël.
- promouvoir le sens éthique menant au désinvestissement et au boycott des sociétés- qu'elles soient israéliennes ou non – impliquées dans la violation des lois internationales et des droits humains, comme entre autres, Elbit Systems, Veolia, Alsthom, Eden Springs, Agrexco-Carmel, Ahava, Lev Leviev Diamonds, Motorola, Caterpillar...

(1) les non-Juifs

Mise à jour le Lundi, 26 Juillet 2010 17:02  

Menu principal


Warning: Parameter 1 to modMainMenuHelper::buildXML() expected to be a reference, value given in /home/francowe/www/pal_old/libraries/joomla/cache/handler/callback.php on line 99

Chercher dans le site

Galerie de portraits

D. Strauss-Kahn

H. Clinton

B. Netanyahu

N. Finkelstein

BHL

M. Abbas

M. Barghouti

G. Shalit

M. Feiglin

Se connecter



Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85
salah hamouri_200x279.gif

Suivez-nous aussi sur Facebook

Les infos les plus récentes


Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109