Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/plugins/system/nonumberelements/helpers/parameters.php on line 130

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/plugins/system/sourcerer/helper.php on line 32

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/francowe/www/pal_old/plugins/system/nonumberelements/helpers/parameters.php:130) in /home/francowe/www/pal_old/templates/ja_purity/ja_templatetools.php on line 44
Poèmes témoins de l'occupation de la Palestine
 

Charleroi-Palestine

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Poèmes témoins de l'occupation de la Palestine

Envoyer Imprimer PDF

Contrairement aux 130 personnes arrêtées en Israël et aux 342 participants retenus dans les aéroports européennes, Jean-Paul Mawet, participant belge à la campagne "Bienvenue en Palestine", a pu entrer en Palestine le 8 juillet 2011.

Il a passé une semaine dans les camps, les villes et villages palestiniens et témoigne de l'occupation et de la résistance en poèmes.

 

Sur mes photos, des cathédrales
En contreplongée tendaient
Leurs flèches vers les étoiles
Que des anges enflammaient.

J’ai filmé de si vieux chênes,
Étendant leurs branches de gui
Sur des fougères par centaines
Qu’elles protégeaient de la pluie.

Mais ici, Quelle tristesse !
Mes images vers le ciel
Montrent les murs de la détresse,
De la honteuse puissance d’Israël.

Les plaques impudentes de béton
Ont beau se colorer d’espoir
De Ramallah jusqu’à Hébron,
Elles ne sont qu’ivresse de pouvoir

Dressés comme parois vers les cieux,
Elles recréent les ghettos.
C’est le peuple élu, Malheureux !,
Qui victime renaît en bourreau.

Mais derrière la ligne verte,
Des couleurs, des chants et des rires,
Des bras tendus font table ouverte
À l’espoir d’enfin devenir

Une terre, un refuge, un pays,
Où l’olivier à flan de colline
Redessinera le paradis
Et où naîtra Free Palestine.


(10.07.2011)

---------------

Une vieille dame aux cheveux sombres
Et aux yeux noirs vint, trottinant.
Sous le soleil brûlant, seule l’ombre
D’un mirador marquait le champ.

Sous le mur gris, retentissaient
Les chants de lutte et les slogans,
Qui, au-delà du haut béton, criaient
« Honte ! » sans réclamer le prix du sang.

La vieille dame aux cheveux sombres
S’approcha lentement de nous.
Contournant le cortège sans encombre,
Simplement, elle nous murmura : I love you.

Puis, elle regagna son jardin,
Où l’herbe rare était roussie.
Mais, au milieu duquel un brin
De grande fleur rouge jaillit.

(10.07.2011)

---------------

C’est un petit cimetière blanc
A la limite de l’Ayda Camp.
Le nom de ceux qui avaient fui,
Brisés, bannis, y sont inscrits
Sur des tables lisses de marbre.
Et nul arbre n’y fait ombre. Nul arbre !

C’est un petit cimetière blanc
A la limite de l’Ayda Camp.
Il semble pris par le sommeil,
Mais il s’étend en plein soleil
Sous les hauts murs de béton
Qu’on dressés les amants de Sion.

C’est un petit cimetière blanc
A la limite de l’Ayda Camp.
Qui y repose garde l’image
Du pays perdu, du village.
Mais y repoussent tes racines.
Tu y reprends vie, Palestine !


(10.07.2011)

----------------

Des chats de toutes les couleurs
Sillonnent les rues de l’Ayda Camp.
Sans être farouches, ils ont peur
Et ils m’épient constamment.

Des chats de toutes les couleurs
Font les poubelles de l’Ayda Camp.
La misère trouve toujours preneur.
Et les restes de uns, des autres font le bonheur.

(11.07.2011)

---------------

Les maisons blanches des colons
Et leurs jardinets carrés
Dominent les collines de Sion
Comme autant de camps retranchés.
Mais au plus profond des vallées,
Là où la terre n’est que rocaille,
Ils ont coupé les oliviers.

Ils surveillent la terre promise
Comme si elle était leur bien.
Et cette contrée insoumise
Se couvre de camps palestiniens.
Et au plus profond des vallées,
Là où vivaient des villages,
Ils ont coupé les oliviers.

Le peuple élu n’a de frontières
Que celles que Yahvé à tracées.
La ligne verte n’est qu’une chimère
Qu’il entend chaque jour repousser.
Et, au cœur de chaque vallée,
Ils ont planté des barbelés
Et séparé les oliviers.


(11.07.2011)

----------------

La terre ocre, parsemée de rocailles,
Remue lentement toute la poussière du ciel.
Mais, au-delà de la ligne barbelée,
Des oliviers colons prennent le frais, arrosés,
Pendant que les enfants des camps de réfugiés
Jouent avec la poussière et des bouts de cailloux.

(12.07.2011)

----------------

Jérusalem, ville perdue,
Ta sainteté s’est envolée.
Ni les chrétiens qui se courbent et se signent,
Ni les musulmans qui se courbent et se ferment,
Ni les juifs qui se courbent et se lamentent,
N’y feront rien au contraire.
L’amour d’un dieu,
Quel que soit son nom,
Ne peut passer par la haine entre les hommes.

Vocifère, fanatique !
Frappe et hurle, flic !
Lancez, lancez vos anathèmes !
Ces lieux ne sont plus saints.

Jérusalem, ville perdue,
Pleure sur ton sort ! Oui, pleure.


(2011.07.14)


Ocres versants de Bethleem,
Poussiéreuses terres de Judée,
Où sont passés les oliviers
Qui entouraient Jérusalem ?

La terre est sèche, elle semble vide,
Que le soleil brûle sans vent.
Faméliques en cette contrée aride,
Les chèvres cherchent l’ombre en errants.

A l’horizon, une ville blanche
Se découpe sur la colline
Où les colons se retranchent,
Dominant les terres bédouines.

Et là, un oued, tout au fond,
Trace en zigzaguant un sillon
De pierres blanches et caramel.
Où est le pays du lait et du miel ?

(2011.07.15)

----------------

Soudain, j’ai vu Jérusalem,
Que je croyais sainte et bénie,
Comme la paisible Bethléem.
Mais aussitôt, je l’ai honnie.

Juifs hassidiques vêtus de noir,
Colériques, vociférant imams,
Dans tous les yeux vibre l’histoire
De leurs guerres et de leurs drames.

Et dans Sion, ville du Livre,
Saint lieu de réconciliation,
Dieu semble oublier de vivre,
Laissant sa cité aux démons.

J’ai vu des armes dans des églises,
Sur l’esplanade des mosquées,
Au pied du mur, où, de Moïse,
La parole était saluée.

Et j’ai maudis Jérusalem …


(2011.07.15)

----------------

Aïda ne sera plus pour moi,
Le titre d’un grand opéra.
Ayda, ce seront des ruelles,
Des nuées d’enfants aux pieds nus
Mais dont les ardentes prunelles
Accentuent les ors du soleil.
Ayda, c’est l’appel du prophète,
Et ce sont les femmes voilées
Qui peu à peu nous sourient
Et osent se lier à nous.
Ayda n’est plus un camp :
Ayda est aujourd’hui village,
Village d’expulsés, de bannis,
D’exclus, de damnés de leurs terres,
Mais qui vivent de l’espoir
De les retrouver un jour.
Inch Allah !

(2011.07.15)

Mise à jour le Mardi, 09 Août 2011 18:43  

Menu principal


Warning: Parameter 1 to modMainMenuHelper::buildXML() expected to be a reference, value given in /home/francowe/www/pal_old/libraries/joomla/cache/handler/callback.php on line 99

Chercher dans le site

Galerie de portraits

D. Strauss-Kahn

H. Clinton

B. Netanyahu

N. Finkelstein

BHL

M. Abbas

M. Barghouti

G. Shalit

M. Feiglin

Se connecter



Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_random_image/helper.php on line 85
salah hamouri_200x279.gif

Suivez-nous aussi sur Facebook

Les infos les plus récentes


Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/francowe/www/pal_old/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109